Alain Soral

Alain Gérard Robert Guy Bonnet1TdG, 2 novembre 2019, dit Alain Soral ou Alain Bonnet de Soral, est un écrivain, essayiste, éditeur, cinéaste et militant politique franco-suisse, né le 2 octobre 1958 à Aix-les-Bains. Il est le frère de l’actrice Agnès Soral dont il emprunte le nom d’usage Soral. Alain Soral est un des personnages les plus importants de la dissidence avec son compère Dieudonné. En effet, aux origines, ce microcosme s’articule autour de lui et l’humoriste, et a même été nommé d’après l’étiquette d' »intellectuel dissident » que s’est attribué Soral. Il est également généralement considéré comme l’un des principaux représentants de l’antisémitisme et de l’antiféminisme en France, et est l’une des figures majeures du national-populisme français.

Biographie

Au cours des années 1990, il déclare avoir milité au Parti communiste français. Avec Sociologie du dragueur, puis Vers la féminisation, il s’attaque aux féminismes et est invité dans de nombreuses émissions de talkshow à la télévision. Il réalise, en 2002, le long métrage Confession d’un dragueur, d’inspiration semblable.

Alain Soral s’éloigne du PCF. Il se rapproche de Dieudonné, du Front National et de la sphère de Chatillon. Aux élections européennes de 2004, Soral et Dieudonné s’intéressent à la liste EuroPalestine dont ils s’éloignent tous les deux très vite. Quelques semaines après le conflit israélo-libanais de 2006, ils effectuent ensemble, ainsi qu’avec Thierry Meyssan et Frédéric Chatillon, un voyage au Liban et en Syrie où ils rencontrent le général Aoun, plusieurs dignitaires des deux pays et Hugo Chávez.

C’est à l’automne 2005 qu’il intègre l’équipe de campagne de Jean-Marie Le Pen pour l’élection présidentielle de 2007 dont il prétendra être l’auteur du discours de Valmy, initiateur d’une veine nationale et socialiste au Front National. En 2007, il crée l’association politique Égalité et Réconciliation, dont il est le président et Marc George le secrétaire général. L’association est proche du FN et se rassemble sous le slogan « Droite des valeurs, gauche du travail ».

Il quitte le FN en 2009 après son échec à être investi sur la liste du parti pour les élections européennes de 2009. Il se présente alors sur la liste du Parti Antisioniste menée par Dieudonné, aux côtés de plusieurs autres personnalités en passe de devenir des figures éminentes de ce qui sera bientôt la dissidence, telles que Yahia Gouasmi, Noémie Montagne et Ahmed Moualek.

En février 2010, Marc George est démis de ses fonctions de secrétaire général d’Égalité et Réconciliation. L’association devient le principal relais politique d’Alain Soral, il affirmera que ses membres proviennent pour un tiers de l’extrême-gauche, un tiers de l’extrême-droite et un tiers de la banlieue. Depuis septembre 2009, il publie les Entretiens du mois sur le site d’ER, où, assis sur son éternel canapé rouge, il commente l’actualité du monde en vidéo. Il y prend pour cible de nombreuses personnalités médiatiques et politiques, notamment Stéphane Guillon, Frédéric Haziza ou encore Louis Aliot, les propos qu’il y tient lui valent plusieurs condamnations judiciaires pour diffamation et incitation à la haine raciale. En février 2011, il publie l’essai Comprendre l’empire où il expose sa pensée géopolitique.

En mars 2011, il fonde la maison d’édition Kontre Kulture où il publie les livres d’auteurs dissidents dont il diffuse les vidéos et les actualités sur le site d’E&R comme Piero San Giorgio, Marion Sigaut, Mathias Cardet et Gilad Atzmon, mais également la Bible, des classiques de l’antisémitisme et même des disques de chansons paillardes. Elle fait partie de la structure Culture pour tous qui comprend également Sanguis Terræ (vente de vin), Prenons le maquis (vente de matériel et de stages survivalistes) et Au bon sens (vente de produits biologiques). Ces différentes activités seraient une source de revenus importante pour Soral.

Peu à peu son audience grandit sur Internet, ses vidéos dépassant souvent plusieurs centaines de milliers de vues. En 2013, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls le met en cause, avec Dieudonné, dans la montée de l’antisémitisme en France, il les désigne par la suite comme les « principaux adversaires à combattre ». Les procès et condamnations à son encontre se multiplient. Le 7 novembre 2013, paraît Dialogues désaccordés, échanges épistolaires avec Éric Naulleau, qui est interdit à la vente par une décision de justice du 12 mai 2015 suite à une plainte de Pierre Bergé.

Pour diverses raisons, ses relations avec certains dissidents tels qu’Ahmed Moualek, Marc-Édouard Nabe, Aymeric Chauprade, Jo Dalton, Laurent Louis ou Mathias Cardet deviennent difficiles. Fin 2014, le chirurgien-dentiste Salim Laïbi, dit le Libre Penseur, publie une série de vidéos nommée Soraloscopie où il prétend révéler les coulisses des activités d’Alain Soral et à critiquer ses théories.

Au même moment où plusieurs dissidents le lâchent, Soral est frappé de plein fouet par l’affaire Binti. Ces événements entachent durement son e-réputation. Début mars 2014, la mannequin Binti Bangoura, qu’Alain Soral avait tenté de séduire, révèle plusieurs textos de harcèlement racial et sexiste dont il serait l’auteur. Le paparazzi Jean-Claude Elfassi publie ensuite un selfie d’Alain Soral initialement adressé à Binti Bangoura, dans lequel Soral apparaît entièrement nu dans le miroir de sa salle de bain.

Le 6 décembre 2016 a lieu une altercation entre Daniel Conversano et Alain Soral. Soral est invité par Dieudonné à débattre avec Daniel Conversano dans son émission web Niveau Zéro. Ce dernier tient alors des propos arabophobes et accuse Alain Soral d’être un bourgeois, poussant celui-ci à en venir aux mains avec lui à deux reprises. Dieudonné met un terme au débat en raison des blessures de Conversano et réalise des entretiens séparés avec chacun des protagonistes. Cette altercation vaut à la dissidence un regain d’intérêt du public, mais la division entre pro et anti-Soral en son sein s’amplifie.

De mars à mai 2018, Alain Soral envoie de nombreuses piques au Raptor Dissident, que ce soit lors de conférences, d’émissions ou tout simplement sur ses réseaux sociaux. Le Raptor y réagit lors de l’épisode 13 du Rendez-vous dissident dans lequel il conclue en appelant Soral à débattre. Suite à d’énièmes provocations, Le Raptor Dissident fait une vidéo de 39 minutes dédiée à descendre Soral. En juin 2018, Alain Soral dévoile publiquement le nom de la compagne du Raptor Dissident. Le Raptor lui répond alors le 10 juin en le défiant dans un combat d’arts martiaux mixtes. Alain Soral accepte le 18 juin. Le 20 juin, Dieudonné se propose comme médiateur du combat, puis annonce une conférence de presse quelques jours plus tard. La conférence de presse a finalement lieu le 28 juillet, sans Le Raptor, qui annonce sur Instagram ne pas pouvoir être présent car il se trouve aux Maldives et qu’il ne veut pas enrichir Dieudonné. Le lendemain, il fait une vidéo face caméra (ce qui est une première) dans laquelle il accuse Dieudonné et Alain Soral de tenter de saboter l’organisation du combat. Finalement, le 1er août, Le Raptor fait une vidéo dans laquelle il annonce qu’il compte désormais ignorer Soral.

L’été 2018 signe également les départs de membres importants d’E&R : Jacob Cohen le 23 juin, et Vincent Lapierre le 1er juillet.

Bien que Cohen dise être toujours prêt à collaborer avec E&R et ne pas être en conflit avec Soral, Soral prend très mal son départ, et finit par l’accuser d’avoir quitté l’association pour séduire des « beurettes » pro-palestiniennes de gauche qui trouveraient E&R trop extrémistes. Cohen se sent alors insulté et parle également de mails antisémites qu’il aurait reçu de sa part. Le 31 juillet, Alain Soral porte plainte contre Jacob Cohen pour « injures » et « diffamation ».

Après le départ de Vincent Lapierre, Alain Soral dément tous conflits entre eux deux. Cependant, dès août 2018, il commence à s’en prendre au journaliste en l’accusant de faire des reportages « moins courageux » qu’auparavant, puis devient de plus en plus virulent à son encontre sur les réseaux sociaux. Après un reportage de Lapierre à La Nouvelle Librairie, Alain Soral fait une vidéo d' »analyse critique » du reportage dans lequel il l’accuse de complaisance avec le « national-sionisme ». Lapierre reste cependant stoïque et ne répond pas aux provocations de Soral. En novembre 2018, Égalité & Réconciliation revendique la titularité des droits d’auteur de 13 vidéos de Vincent Lapierre et fait ainsi fermer son compte. Cela oblige Lapierre à répondre dans une vidéo, dans laquelle il annonce qu’il ne va pas contester la revendication d’E&R et qu’il préfère se concentrer sur une nouvelle chaîne YouTube dédiée au Média pour tous. Après cette vidéo, Alain Soral continue d’attaquer Lapierre, qui lui arrête à nouveau de lui répondre.

En octobre 2019, alors cible de nombreuses poursuites judiciaires et en appel de plusieurs condamnations à de la prison ferme, Alain Soral s’installe à Lausanne, en Suisse.2TdG, 2 novembre 2019 Le 30 avril 2020, la CICAD, association suisse de lutte contre l’antisémitisme, fait un communiqué pour dénoncer la multiplication des propos d’Alain Soral sur internet, après sa fuite vers la Suisse pour échapper à la justice française.320min.ch, 30 avril 2020 Le 7 mai, il insulte et menace sur VK, le journaliste Patrick Cohen.4https://vk.com/a.soral?w=wall463082074_82532

Télécharger PDF Télécharger PDF
Barre latérale